Madame Butterfly sur écran(s)
Maison de Quartier La Bellangerais

Maison de Quartier La Bellangerais

Madame Butterfly

Le 16 juin à 20h, à Angers, Nantes, Rennes, et dans plus de quarante-cinq villes et communes en Pays de la Loire et Bretagne – Opéra sur écrans donne rendez- vous à des milliers de personnes pour (re)découvrir gratuitement Madame Butterfly, l’un des chefs d’œuvre de toute l’histoire de l’opéra.

Après Le Vaisseau fantôme (2019) et La Chauve-Souris (2021), Madame Butterfly rassemblera près de 15 000 personnes le temps d’une soirée au clair de lune, entre petits et grands, entre amis ou en solo, en ville, à la campagne ou sur le littoral.

Cet opéra de Puccini, l’un des plus joués au monde, servi par des solistes choisis parmi les meilleurs interprètes actuels, promet une soirée d’émotions offerte à tous, en direct de la dernière représentation à l’Opéra de Rennes.

Cet événement est rendu possible grâce à l’engagement des artistes, à la volonté d’Angers Nantes Opéra et de l’Opéra de Rennes, de leurs tutelles, des régions Pays de la Loire et Bretagne, de la Fondation Orange et de la Caisse d’Épargne Bretagne et Pays de la Loire.

Avec les moyens techniques de France Télévisions et Radio France et leurs antennes locales, cette soirée lyrique devient accessible à plus de 7 millions de spectateurs, spectatrices, auditeurs et auditrices.

QUELQUES MOTS SUR MADAME BUTTERFLY

Un opéra tragique au Pays du Soleil Levant.

La grâce souriante, la nature et les couleurs du Japon ont offert au compositeur Giacomo Puccini une merveilleuse inspiration pour la partition de son opéra Madame Butterfly, d’un extrême raffinement et d’un charme puissant. À la fois objet d’art et pure tragédie, l’ouvrage de Puccini fut très mal accueilli à la Scala de Milan lors de sa création en mai 1904. Mais, après une révision qui permit au compositeur d’aller plus loin encore musicalement, Madame Butterfly triompha et n’a plus jamais quitté le répertoire.

Cette partition teintée d’exotisme n’en est pas moins traversée par le souffle du drame, celui d’une toute jeune fille de Nagasaki qu’on marie à un marin Américain de passage pour qui cette union n’est que fantaisie. L’héroïne, CioCio-San, alias Butterfly, a pris ce mariage très au sérieux au point de renier la religion de ses ancêtres. L’officier Pinkerton reparti, elle va attendre son retour, pleine d’amour et de confiance, en élevant le fils qu’elle a eu de lui.
Quand il revient enfin, c’est accompagné de son épouse légitime et décidé à emporter son enfant en Amérique. Il ne reste plus d’autre choix à Butterfly que la mort, et elle se suicide comme l’avait fait son père quelques années plus tôt.

Durée : 2h45 dont un entracte de 20 minutes
Opéra chanté en italien, surtitré en français

DISTRIBUTION DU 16 JUIN

Direction musicale : Rudolf Piehlmayer
Mise en scène : Fabio Ceresa
Décors : Tiziano Santi
Costumes : Tommaso Lagattolla
Lumières : Fiammetta Baldiserri

Rôles :
Cio-Cio-San : Karah Son
Benjamin F. Pinkerton : Angelo Villari
Suzuki : Manuela Custer
Le consul Sharpless : Marc Scoffoni
Goro : Gregory Bonfatti
Le prince Yamadori : Jiwon Song
Le Bonze : Ugo Rabec
Kate Pinkerton : Sophie Belloir

Chœur d’Angers Nantes Opéra – direction Xavier Ribes

Orchestre National des Pays de la Loire – direction musicale Pascal Rophé

Production de la Fondation du Maggio Musicale Fiorentino et du Teatro Petruzelli de Bari
Reprise de production en collaboration Angers Nantes Opéra – Opéra de Rennes

Inscriptions auprès de l’accueil de la Maison de Quartier : 02 99 27 21 10

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email